Que signifie la cohérence des politiques en faveur du développement ?

 

La loi relative à la Coopération au développement (19 mars 2013) définit la cohérence comme un processus visant à assurer que les objectifs et résultats de la coopération au développement belge ne soient pas contrecarrés par d’autres politiques du gouvernement ayant un impact sur les pays en développement, et que ces autres politiques soutiennent, là où c’est possible, les objectifs de développement.

Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques, la cohérence des politiques au service du développement vise à exploiter les synergies et les retombées positives dans les politiques publiques pour favoriser le développement des pays plus pauvres. Nous vivons dans un monde interdépendant où les effets des politiques publiques ne connaissent pas de frontières. C’est pourquoi l’OCDE estime ce concept comme un concept crucial. La cohérence des politiques va au-delà de minimiser les impacts négatifs que les politiques publiques peuvent avoir dans les pays en développement. Elle implique un renforcement mutuel des politiques et la prise en compte du développement dans tous les ministères du gouvernement pour atteindre les objectifs de développement mais aussi, les objectifs de politique nationale. Les décideurs de tous les pays doivent veiller à ce leurs politiques publiques ne perturbent pas leurs politiques de développement. Ce travail doit aux différents échelons : local, national, européen et mondial ¹.

 


[1]
OCDE, Policy framework for Policy coherence for development, Working paper n°1, 2012 p.3: http://www.oecd.org/pcd/50461952.pdf
OCDE, De meilleures politiques au service du développement. La cohérence des politiques au service du développement et la sécurité alimentaire dans le monde, 2013: http://www.oecd.org/fr/pcd/PoliCoh_060813_web.pdf